audrna.com

Actualité de l'A'U

Retour sur la journée « Nature, paysage et PLU » du 21 septembre

Écrit par Webmaster

Plus de 30 élus et techniciens des collectivités du Gard ont participé, le 21 septembre 2017, à la journée d’échange et de sensibilisation sur la prise en compte de la nature et du paysage dans le Plan Local d’Urbanisme intercommunal ou communal.

Organisée par l’Agence d’Urbanisme région nîmoise et alésienne et le CAUE du Gard, cette journée de formation a réuni une trentaine de participants qui ont été accueillis à La Rouvière par Maryse Giannaccini, Présidente du CAUE, Pilar Chaleyssin, Présidente de l’Association des Maires du Gard et Nicole Perreau, Maire de la commune.
Après quelques rappels théoriques sur le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ainsi que sur les moyens d’y valoriser la biodiversité et le paysage pour renforcer la qualité du cadre de vie, les participants ont été mis en situation à travers des exercices pratiques ayant pour cadre la commune de La Rouvière.
Sur le terrain, les personnes présentes ont appréhendé concrètement le sujet en observant et en analysant le paysage à partir de deux points de vue donnant sur la silhouette villageoise, la plaine agricole et la ripisylve de la Braune. Fort des éléments ainsi partagés, les participants, répartis en 3 groupes, ont ensuite proposé un plan de zonage et la mobilisation de certains outils réglementaires du PLU permettant d’envisager le développement de la commune tout en assurant la préservation des atouts paysagers et la protection des éléments de nature. La restitution mutuelle a permis d’engager la discussion, de croiser les points de vue et de cibler les outils mobilisables.
L’après-midi, des ateliers en salle ont permis d’aborder la question à l’échelle du quartier. Il s’agissait de proposer, à l’aide d’une maquette, l’aménagement d’un nouveau quartier d’habitat aux vertus écologiques et paysagères dont les principes pourraient être inscrits dans une Orientation d’Aménagement et de Programmation (OAP) du PLU.
Tout au long de la journée, les exercices ont permis d’aborder le sujet à différentes échelles, d’y mêler théorie et pratique et d’apprécier en quoi les enjeux de paysage, de biodiversité et d’urbanisme s’enrichissent mutuellement. Ce format a ainsi favorisé les échanges et permis d’apporter des réponses concrètes aux questionnements des élus.